Vieux motard à jamais.....

Après 85 années bien remplies, il nous laisse continuer la route sans lui....

PENTECOTE 2017

mercredi 7 juin 2017, 10:19

Pour la Pentecôte, j'ai rejoint quelques amis pour notre virée annuelle, à laquelle je n'avais plus participé depuis quelques temps....
Ca fait plus de 20 ans que ça dure, mais ce sont toujours les mêmes fidèles au rendez vous....
Seules les motos ont changées.
Aujourd'hui Marcelle et Pascal sont sur une Honda....

...ça change de l'Oural en 2009...

Materne passe de l'antique Oural.....

...à l'antique 4 pattes (déjà existante à l'époque mais délaissée le temps d'un week end...)

Bon, certains conservateurs ne changent rien, pas de différence entre cette photo de 2017....

...et celle ci de 2009...(à part la vue de la moto bien sur, mais vous l'aurez remarqué, l'une est prise de devant, l'autre de derrière...)

Cette année, comme vous pouvez le remarquer à la couleur du ciel, et accessoirement au toit bigarré de l'église, nous partons pour le Jura....

...plus précisément à Chaux de Crotenay, charmant petit village bien connu pour sa verdure due à un climat largement humide....mais tellement joli.

MEDIA_UID_bv000144.lkdoc.chaux-de-crotenay.swf

Après une nuit au gîte, il est temps de se dérouiller les rayons et de découvrir la région....
Tout d'abord Baume les Messieurs au fond de sa reculée et ses falaises hautes d'une centaine de mètres....

Le village de Baume les Messieurs et son Abbaye sont restés très authentiques et il n'y aurait pas les voitures et les touristes, on pourrait se croire au XI° siècle du temps de la splendeur de l'Abbaye St Pierre....

Les fiers destriers du XI° siècle ont eux aussi pris un coup de jeunisme....

Après nous être repus de quelques victuailles, nous repartons à la découverte de la contrée....
Et nous tombons sur un Hérisson...la rivière Hérisson, pour être tout à fait précis.
Ce Hérisson est très sauvage et est parsemé de 35 cascades disséminées sur 3 kms et permettant au Hérisson de descendre de 300 m sur cette distance.
En voici quelques unes....

Voilà ce week end se termine, et malgré le ciel parfois bien sombre, nous n'avons pour ainsi dire pas pris une seule goutte d'eau, c'est la preuve que quelques fois, il ne pleut pas dans le Jura, mais pluie ou pas, c'est une région tellement belle avec de sympathiques habitants, qu'il faut absolument y aller. (et je ne vous parle pas de la gastronomieµ...miam.)

Ce n'est pas ce héron, photographié en face de chez moi, qui me contredira.....

LE RETOUR....LE DEPART POUR LE PORTUGAL

lundi 8 mai 2017, 11:32

Ca y est, l'hiver est fini et mon hibernation peut donc s'achever aussi.....
Me voici donc de retour sur la planète terre, au vu des évènements et de l'actualité, j'ai beaucoup hésité...Mais malgré tout la vie reprend le dessus et comme nous avons évité le pire hier, je reprends donc mes divagations sur ce site....

Comme tous les ans au sortir de l'hiver, il me faut dérouiller les rayons, et cette année, avec mon compère habituel, nous avons décidé de faire une petite excursion au Portugal.

Enfin petite excursion n'est peut être pas le bon terme.
Je savais bien que le Portugal n'était pas la porte à côté, mais bon après la Norvège, ça ne pouvait pas être beaucoup plus loin.
Bon, après avoir prévu l'itinéraire sur ma carte, il y a quand même plus de 1500 kms juste pour arriver à la frontière.
Mais bon, à coeur vaillant, rien d'impossible, alors je rajoute quelques kilomètres pour rendre visite à Flo et Claude dans le Gers, et en route pour de nouvelles aventures.
Donc première étape à Pauilhac.
950 kms, par l'autoroute de Nancy à Chalons sur Saône, par les routes plus sympas ensuite.
Le garage est prêt pour stocker mon char d'assaut....

Et le cuistot au boulot pour nourrir le pilote....

Après deux soirées à Pauilhac, il est temps de repartir, sinon la cirrhose me guette....
En route donc pour Porto où je dois rejoindre Jeff le samedi 22 mai.
La traversée des Pyrénées sous le soleil est toujours agréable.

MEDIA_UID_bv000006.lkdoc.pyrenees.swf

Après le pique-nique, quelques balles sur le fronton du village.....

Après la montagne et la traversée du pays basque, la platitude de l'Espagne en direction de Vitoria.

Après 800 kms, il est temps de trouver un petit hôtel pour passer la nuit....
Voilà qui devrait convenir à mon humble personne....

La vue du balcon est sympa....

...et la piscine n'attend que moi...

En attendant le dîner, petite promenade dans les jardins, en face de l'hôtel

Une petite prière pour le salut de mon âme ne peut faire de mal....

Puis retour vers l'hôtel pour le dîner....

Pour ceux qui seraient tentés, il s'agit de l'hôtel Paradores de Benavente, très bonne maison, heureusement que je n'ai pas payé les prix affichés....mais pour moins de 100 € la nuit, le repas du soir et le petit déjeuner, on peut dire que c'est une affaire....
Comme quoi de débarquer sans réservation, si c'est plus aléatoire, n'est pas forcément plus cher.

Après une bonne nuit de sommeil et un plantureux petit déjeuner, il est temps de repartir pour Porto où je dois retrouver Jeff qui vient en avion et loue une moto sur place.
En passant à Colinas de Trasmonte, j'aperçois de drôle de cheminées sortant de monticules de terre, je m'arrête et observe un vrai village de taupes ou de Schtroumpfs, je ne sais pas.....
Je n'ai rien trouvé sur le net ou dans les guides expliquant ce que sont ces habitats troglodytes, mais c'est assez curieux.....
Si quelqu'un a une explication, n'hésitez pas à me contacter....

La demeure de Gargamel, sans doute?

Petite halte pique-nique....

Puis arrivée à Porto, où je retrouve Jeff épuisé après des heures de marche dans Porto avec son barda.....
Voilà ce que c'est de vouloir prendre les transports en commun et de ne pas maîtriser les méandres de la ville....
Histoire de ne pas se refroidir, nous partons illico à notre cours de tango sur la place de l'église saint Ildefonse.

Après tous ces exercices, nous partons trainer dans les vieilles rues de Porto....

Pour la descente vers le Douro ça va, mais pour remonter vers notre hôtel, nous avons préféré prendre le funiculaire....
Je vous laisse imaginer la pente.

Après tous ces efforts, nous flânons pour profiter des azulejos très présents surtout sur les façades des églises.....

Pour ceux qui ne le savent pas, les azulejos sont ces mosaïques qu'il y a un peu partout au Portugal.

PETITE MISE EN JAMBE

Après nous être dégourdies les jambes, il est temps de passer aux choses sérieuses.
Nous allons donc récupérer la moto que Jeff a louée depuis la France, il y a toujours la petite angoisse d'être sur que tout s'est bien passé, que Jeff s'est bien fait comprendre et que la moto sera bien prête.....
Et bien contre tout attente et contrairement à la réservation d'hôtel qu'il a fait pour la mauvaise date, tout était clair pour la moto et celle-ci nous attend bien à l'heure et à l'endroit prévu....

La 1200GS quasi neuve en notre possession, il est temps de faire un petit tour pour découvrir la région.
Comme il ne s'agit que d'une mise en jambe, on a prévu juste quelques kilomètres, histoire de découvrir un peu la circulation locale.

N'ayant fait que 250 kms pour cette première journée, nous n'avons pas fait beaucoup de photos.
Mais nous remarquons quand même que les radars locaux doivent provenir d'Alsace.....

Après cette prise de contact avec la région, retour sur Porto pour notre deuxième nuit portugaise.

porto2.swf

C'est une belle ville où les constructions récentes grignotent petit à petit les anciennes bâtisses qui ne sont pas entretenues dès qu'on quitte le centre touristique....

Le ponte Luiz 1 qui date de la fin du 19° siècle (1881-1886) est très joli avec sa voie ferrée sur le dessus et sa voie de circulation plus bas.....

...mais vraiment très long à traverser lorsqu'on passe dessus.....en voiture ou à moto.
Il vaut mieux traverser à pied, c'est plus sur et plus rapide.....

Enfin après une bonne nuit, nous voici prêt aux choses sérieuses, à nous l'air pur de la campagne.....
Enfin après tous ces kilomètres parcourus, pas si sur que l'ai soit si pur.....

Mais bon, cap à l 'est au milieu de la garrigue....

La garrigue, par endroit elle a pris un coup de chaud.....
Nous entendons souvent à la radio la description des incendies terribles au Portugal, et c'est vrai qu'un peu partout les traces en sont bien visibles.
Heureusement, nous n'avons pas été confrontés de visu à ceux ci, mais on comprend bien ce à quoi ça peut ressembler en traversant ces paysages calcinés.
Malgré tout, la nature reprend toujours le dessus.....

Autant les paysages sont secs.....

MEDIA_UID_bv000042.lkdoc.porto3.swf

...autant l'eau est présente partout et de nombreux barrages hydro-électriques agrémentent les paysages de nombreuses étendues d'eau....

...apportant un peu de fraîcheur, dans une atmosphère déjà bien chaud malgré que nous soyons que le 23 avril....

Et c'est sous la surveillance de ces rochers que nous retournons à Porto pour notre dernière nuit sur place, après 550 kms de paysages et de routes qui ravissent les motards que nous sommes.

Pour notre quatrième journée portugaise,nous partons à l'assaut de la haute vallée du Douro.....
Ce soir nous dormirons à Coimbra.

Nous sommes le 24 avril, et nous sommes en route pour le vallée du haut Douro et ses vignes nécessaires à la fabrication du Porto.

MEDIA_UID_bv000051.lkdoc.vallee-du-douro.swf

La route est très jolie et là aussi malgré la sécheresse environnante, l'eau est partout présente.....

L'endroit est calme et apporte la sérénité aux visiteurs de passage....

...et à ceux plus malin encore, qui en profitent quotidiennement.....

Au début, nous voyions bien quelques parcelles de vigne, et je me demandais comment il était possible de faire tout ce porto avec des surfaces aussi petites et morcelées.....

...nous avons compris un peu plus loin, là où la vigne est reine et où l'espace ne compte plus.....

MEDIA_UID_bv000056.lkdoc.vallee-du-douro-1.swf

Ici la vigne a pris possession de tout, et il y en a à perte de vue, je ne crois pas avoir jamais vu un vignoble aussi grand d'un seul tenant et d'un seul regard....

Après toutes ces vignes, nous filons vers l'est....

...nous nous approchons peu à peu de la frontière espagnole, et même si aujourd'hui les relations sont apaisées, nous sentons bien qu'à une époque, les tensions ont dues être plus vives, vu le nombre de châteaux qui jalonnent notre route.
Par exemple ici à Figueira de Castelo Rodrigo, petit bourg paisible non loin de Guarda, amis qui devait être nettement plus agité dans les années 1200 et quelques....

Après Guarda, le temps se couvre au fur et à mesure que nous prenons de l'altitude sur la Serra da Estrella....

Cette montagne, la Serra da Estrella (la montagne de l'étoile)est la plus haute du Portugal continental (1993 kms)

La température presque caniculaire des vallées, 28°C, a chuté à 9 °C au sommet.
On ne le voit pas sur les photos mais au passage du col, il y avait encore de nombreuses plaques de neige sur le bord de la route.

Après une nuit à Coimbra, nous partons à destination de Lisbonne.
Le temps n'est plus aussi chaud et le brouillard est présent avec un léger crachin.....

Malgré ça, les paysages restent magnifiques...

Nous nous arrêtons à Tomar pour boire un verre

Tomar a été fondé en 1160, comme quartier général des Templiers.
Nous n'avons pas trouvé leur trésor, mais les traces de leur passage est bien présent....

Un peu plus au bord du Tage, nous trouvons le Castelo de Almourol.
Ce château construit en 1171 par Gualdim Pais sur une ile a lui aussi occupé par les Templiers pendant la Reconquista.

Sur la route nous traversons la ville fortifiés de Obidos.

MEDIA_UID_bv000074.lkdoc.obidos.swf

Nous sommes le 26 avril et après avoir bien dormi, nous partons à la découverte de Lisbonne.....

Lisbonne est une grande ville et il y a beaucoup à voir, nous avons donc décidé de jouer aux touristes et de se faire balader par le bus à impérial....

Notre hôtel étant sur les hauteurs, ils nous faut d'abord descendre vers "Baixa", un quartier ancien plus prêt du fleuve Tage.

Mais d'abord un petit tour au "shopping center" d'Armoreiras, 40000 m² dédiés à la fièvre acheteuse....

Une petite prière pour la salut de nos âmes....s'il reste quelque chose à sauver....

...et nous voilà prêts pour arpenter les docks....

Puis direction du quartier de Belem, et le monastère des Hiéronimites....

Puis de la tour de Belem, construite entre 1514 et 1519.

Nous continuons en longeant le Tage avec le monument des découvertes.

Puis nous retournons vers "Chiado" et "Baixa" en passant par l'hôtel de ville.....

...et la place du commerce...

...qui s'étend jusqu'au bord du Tage.

Puis nous flânons dans "Baixa"....et ses ascenseurs: départ

....: arrivée

Petit tour en tramway dans les vieilles rues escarpées de Lisbonne....

Retour à la place du commerce...

...avec notre tramway décoré d'un oeillet pour célébrer la révolution du même nom, dont c'était la célébration hier (le 25 avril)

Les portugais ont toujours aimé les maisons décorées et colorées, autrefois avec les Azulejos....

...ou les sculptures, plus ou moins fournies....

...ou simplement en peignant les maisons de couleurs vives comme ici à Alfama....

...aujourd'hui, la tradition continue avec des motifs plus contemporains.....

...et plus spécialement dans le quartier du "Bairro Alto", où on a vu les choses en grand.....

Il y a encore plein de choses à visiter à Lisbonne, comme le quartier neuf créée pour l'expo universelle de 1998....

...qui en partie construit sur le site d'une ancienne raffinerie laissa une tour de distillation comme oeuvre d'art moderne....

...ou le château St Georges qui domine la cité et tellement d'autres choses encore....

...mais le temps nous est compté et demain nous partons pour amorcer le retour ....

Après cette journée citadine, il est temps de retrouvé le grand air de la campagne.....et de la mer.
Nous descendons tout au sud du Portugal où nous déjeunerons sur le port de Faros.

Après ce déjeuner, nous commençons la remontée vers le nord, ce qui entame le retour vers la France et donc la fin des vacances....
Mais nous n'en sommes pas encore là et profitons des paysages malgré la crève que j'ai attrapé à Lisbonne....
Nous longeons la frontière espagnole et comme dit précédemment, le passé a du être agité dans la région vu le nombre de châteaux et citadelles que nous rencontrons sur la route comme celle de Mertola.

mertola.swf

....ou celle de Moura où nous passerons la nuit.

Nous sommes le28 avril, et nous quittons notre chambre d'hôtes perdue dans un oasis de verdure...

....pour continuer notre périple sur la route des châteaux....

Petite halte à Campo Maior à la frontière espagnole

MEDIA_UID_bv000129.lkdoc.campo-maior.swf

et ça repart à travers la campagne....

....pour arriver à Marvao perchée sur son rocher à 860m d'altitude...

Alcantara en Espagne....

...et son fameux pont romain sur le Tage d'où vient le nom d'Alcantara. ( "El Kantara" voulant dire "le pont" en arabe)

Et voilà, c'est la fin du voyage...Après une dernière nuit portugaise à Guarda, Jeff est parti de son côté pour Porto pour rendre la moto et prendre l'avion pour la France, moi je suis rentré par la route en deux jours sans intérêt par l'autoroute....
Environ 6000 kms parcourus, il était temps de rentrer car mes pneus n'auraient pas supporter beaucoup de kilomètres supplémentaires....
En tout cas une superbe balade que je recommande à tous pour ses beaux paysages et ses magnifiques routes pleines de virolos comme on les aime.

A propos de mon Blog

Si vous désirez me contacter à propos d'une contribution publiée sur mon Blog ou si vous souhaitez soumettre une contribution pour que je la publie, cliquez sur le bouton ci-dessous :

Cliquez sur le bouton pour m'écrire